Volume 1

L'illumination des consciences (volume 1)

 

Pour commander le livre :

A commander :  Association Jésus Evangélisation –  1 rue André Chenier – 34500 BEZIERS

Téléphone : heures repas : 04.34.33.12.46

Voici quelques messages qui vous permettront de discerner si vous voulez acheter le livre.

  • Jésus, Sauveur du monde 29 novembre 2011

             181 – Je viens vous libérer de tous vos esclavages.

Accrochez-vous à mon Coeur et à celui de ma Sainte Mère.

La paix soit avec vous, mes enfants. Signe-toi et écris, mon enfant, couverte de mon Précieux Sang pour la Gloire de

Dieu, mon Père.

Voici venir des jours de justice et de paix. Méditons cette courte phrase : en ces temps qui sont les derniers, la justice

fleurira (Ps 71), car j’ai entendu le cri des pauvres (Ps 34), des opprimés, de ceux qui ont perdu tout espoir… Oui, je viens vous délivrer de tous vos esclavages, je viens vous éclairer la route. Ouvrez vos coeurs, renoncez à tout ce qui ne vient pas de moi, laissez-moi faire ma demeure dans vos coeurs pour que l’Esprit Saint vienne restaurer tout votre être et vous donner un coeur de chair, un coeur qui soit greffé à mon Sacré-Coeur pour le rendre doux et humble de coeur. À mon école devenez des artisans de paix, cette paix que seul moi votre Dieu peut vous donner (Mt 5, 9).

Oui, mes enfants, voici venir des jours de paix, mais avant qu’ils n’arrivent vous devrez passer des jours de grandes tribulations où votre foi sera mise à grande épreuve. C’est pour cela que je vous demande de renoncer à tout mal, d’accueillir le bien, de me laisser vous préparer, vous instruire, vous guider.

Accrochez-vous à mon Sacré-Coeur et au Coeur Immaculé de ma très Sainte Mère et ensemble nous arriverons aux jours de paix où il n’y aura aucune place pour le mal.

N’oubliez pas, mes enfants, le Seigneur saura vous récompenser, vous qui désirez de tout votre coeur, de toute votre âme et de toutes vos forces, mon Retour dans la Gloire (cf. 2 Pi 3).

Je viens, mes tout-petits, je viens vous délivrer ; gardez courage, soyez forts, car grande sera votre récompense. Soyez

bénis, au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

 

  • Marie, Reine de la paix 27 novembre 2011

          Premier dimanche de l’Avent

          180 – Ne regardez pas le mal qui vous entoure.

Regardez en avant, votre délivrance est proche.

Voici que nous sommes rendus au temps de l’Avent.

Signe-toi et écris, mon enfant, couverte du Précieux Sang de mon divin Fils Jésus Christ le Seigneur.

Vous attendez le jour où il viendra avec toute la splendeur de sa Gloire, jour béni pour tous les enfants de lumière

qui ont su persévérer dans la prière, la foi, l’espérance. Jour de joie pour tous ceux qui ne se sont pas laissé endormir par l’esprit du monde, de la chair et du démon, en cette nuit obscure de grande confusion.

Veillez, mes enfants, priez, priez, priez pour aller jusqu’au bout dans ce combat contre les forces du mal. Ne regardez pas le mal qui vous entoure, regardez en avant ce qui s’en vient, votre délivrance est proche (Lc 21, 28), relevez la tête, ne vous apitoyez pas sur vous-mêmes.

Que ce temps de l’Avent soit une douce attente et serve à vous préparer à accueillir dans vos coeurs votre Seigneur et votre Dieu, mon Fils Jésus-Amour.

Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom

du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

  • Marie, Reine de la paix 26 novembre 2011
  • 179 – L’illumination des consciences sera
  • un événement unique dans l’histoire du genre humain.
  • Préparez-vous et allez au sacrement du Pardon.

Que la paix soit avec vous, mes enfants. Signe-toi et écris, mon enfant, couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ le Seigneur.

Heureux celui qui veille dans la prière en ces temps si troublés où l’on fait tout pour vous détourner de la prière, de l’adoration, du recueillement et surtout pour vous empêcher de trouver le silence qui vous amène à une vie d’intériorité pour entendre la voix de votre Seigneur et votre Dieu.

Heureux celui qui persévère dans la prière et qui ne se laisse pas décourager ni accabler par toutes sortes de soucis et d’épreuves ; il saura échapper à tout ce qui doit arriver, car il aura une foi inébranlable, une confiance absolue en Dieu son Père ; il saura vivre le moment présent en sachant que son Père est là pour le protéger, le guider, le rassurer.

Heureux êtes-vous, mes enfants, si vous arrivez à rester éveillés dans la prière en cette nuit si profonde de la grande apostasie. Vous serez dignes de paraître debout devant le Fils de l’homme quand vous allez entrer dans ce mouvement de la Miséricorde de Dieu, l’illumination des consciences.

Restez en état de grâce, demandez l’aide de l’Esprit Saint pour faire un bon examen de conscience. Préparez-vous et allez au sacrement du Pardon ; ne remettez pas à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui, car l’heure approche à grands pas ; vous le verrez en temps et lieu. Écoutez les conseils de votre céleste Maman ; je veux vous aider à vivre cet événement unique dans l’histoire du genre humain ; vous n’avez pas la moindre idée de ce que vous allez vivre d’ici peu. Soyez vigilants, restez éveillez et priez, priez, mes enfants pour tous vos frères et vos soeurs du monde entier, priez avant qu’il ne soit trop tard.

Merci, mes amours, d’accueillir mes paroles. Je vous aime et je serai avec vous pour toujours avec Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu l’Esprit Saint. Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

  • Jésus, Lumière du monde 14 novembre 2011

        173 – Consacrez-vous à mon Sacré-Coeur et au Coeur Immaculé de Marie.
       Voici venir le soleil de justice (Ml 3, 20).

Signe-toi et écris, mon enfant, couverte de mon Précieux Sang pour la Gloire de Dieu mon Père.

Je suis la Lumière du monde qui vient vous éclairer dans cette nuit de grande confusion. Suivez mes pas, mes enfants, sans vous arrêter à regarder à droite et à gauche. Ne tenez pas compte des bruits de toutes sortes ; ne vous laissez pas distraire, car la nuit devient de plus en plus sombre ; serrez vous les coudes et suivez-moi, vous mes fidèles, mon tout petit reste. Fixez ma Lumière, de peur que vous ne trébuchiez dans un des nombreux pièges que les mauvais esprits sèment sur vos chemins.

Il se fait tard, préparez-vous, faites des provisions avec l’huile de la foi, gardez vos lampes allumées (Lc 12, 35), allumées par la Parole de Dieu et gardez la confiance en Celui qui vous a tout donné. Laissez-vous instruire par le Trône de la Sagesse, ma très Sainte Mère ; elle saura vous préparer avec toutes les grâces dont vous aurez besoin ; elle connaît les besoins de chacun de ses enfants pour accomplir la mission que Dieu le Père lui a confiée.

Elle est la nouvelle Arche que l’Esprit Saint vous envoie en ces temps qui sont les derniers. Venez, mes enfants, entrez dans son Coeur Immaculé, votre seul refuge, venez avant que les portes ne se ferment. Consacrez-vous à mon Sacré-Coeur et à son Coeur Immaculé et vous serez à l’abri de toutes les intempéries, de toutes les tribulations, des mauvais esprits qui par courent le monde pour la perte de vos âmes.

N’ayez pas peur (Mt 14, 27), je suis là près de chaque enfant qui me cherche, qui me prie, qui m’appelle. Je suis là pour vous protéger, vous guider, car je suis le Chemin, la Vérité et la Vie (Jn 14, 6)… Qui me suit aura la lumière de la vie éternelle. Venez à moi pour vous réchauffer en cette nuit froide, venez vous reposer sur mon Sacré-Coeur pour refaire vos forces. Laissez-moi vous guider vers le Royaume où Dieu le Père vous attend, vous ses bénis. (cf. Mt 25, 34).

Soyez dans la joie, car votre délivrance est proche (Lc 21, 28). Soyez bénis, au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

  • Jésus, votre Sauveur 6 novembre 2011
  • 169 – Marie vous prépare à vivre la grande tribulation.

La paix soit avec vous, mes enfants. Signe-toi et écris,

mon enfant, couverte de mon Précieux Sang pour la Gloire de Dieu mon Père.

Soyez vigilants, mes enfants, et demeurez prêts pour ma rencontre prochaine. N’allez pas croire qu’il vous reste encore du temps pour remettre votre préparation à l’année prochaine ou dans quelques années, car vous ne connaissez ni le jour ni l’heure où le Fils de l’homme viendra.

Je vous l’ai dit (Ap 3, 3), je viendrai comme un voleur au moment où vous ne l’attendrez pas. Regardez les signes des temps, voyez comment ma très Sainte Mère est en train de vous préparer à vivre la grande tribulation qui est à vos  portes. Prenez Ses enseignements aux sérieux et suivez Ses conseils ; le temps presse…

Invoquez le Saint-Esprit (cf. Eph 6, 18), il attend votre appel, vos prières. Il est le seul qui peut vous guider en cette nuit obscure de la grande confusion ; il est là avec ses dons et toutes les grâces nécessaires, lui, le grand oublié. Il faut le prier, car si l’homme ne prie pas le Saint-Esprit de l’aider à vaincre le péché, il ne pourra pas sortir de sa prison : il doit renoncer à tout ce qui ne vient pas de Dieu pour pouvoir accueillir la lumière du Saint-Esprit. Celui-ci est Dieu et sa mission est de partager et de distribuer les richesses qu’Il puise en lui-même.

En ce temps que vous vivez, mes enfants, où le mal règne en maître dans les coeurs de tant d’enfants, vous, mes enfants de lumière, n’oubliez pas sa Puissance divine, priez le, suppliez-le de venir chasser l’esprit du mal, c’est lui seul qui peut tout faire.

Consacrez-vous entièrement à Lui, Il attend que l’on se souvienne de Lui. En vérité, je vous le dis mes enfants, actuellement Il est le seul qui peut sauver le monde. Il est urgent qu’on revienne à lui, la troisième Personne du Dieu Trinitaire, qui sera très présent en cette nouvelle Pentecôte d’Amour, avec le triomphe du Coeur Immaculé de son Épouse bien-aimée.

Oui, mes enfants, c’est la Volonté du Père que vous lui prépariez une place d’honneur en vos coeurs, en l’invoquant, en le priant de vous préparer à mon prochain Retour. N’ayez pas peur (Mt 14, 27), abandonnez-vous entre ses mains, Il est un Dieu Amour, Il vient éveiller vos âmes, les guider, les proté ger ; c’est Lui qui vous conduit vers Dieu le Père et Dieu le Fils, car Il est le lien entre Dieu et l’âme, entre la vie divine et l’âme.

Avec votre oui d’amour, Il saura vous préparer à entrer dans ce mouvement de la Miséricorde de Dieu : l’illumination des consciences où vous serez face à face avec le Fils de l’homme.

Merci, mes enfants, de ne pas remettre à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui ; merci de continuer à intercéder pour ceux qui ne veulent pas se préparer à mon prochain Retour. Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

  • Marie, Reine de la paix 31 octobre 2011
  • 166 – Apprendre à s’approcher de Dieu le Père et à dialoguer avec Lui.

Béni soit Dieu le Père, qui écoute les humbles. Signe-toi et écris, mon enfant, couverte du Précieux Sang de mon divin

Fils, Jésus Christ le Seigneur.

Oui, mes enfants, le Seigneur écoute et répond à tous ceux qui comptent sur lui. Il est très attentif à vos appels, Il prend soin de tous les enfants qui l’aiment avec un coeur de pauvre, un coeur libre de toute attache. Voilà l’importance d’apprendre à lui parler, à tout partager avec lui comme votre vrai Père, à le reconnaître comme votre Créateur pour que votre confiance grandisse de jour en jour, et d’arriver à garder ce dialogue continuel du fils avec son Père, de la fille avec son Père, à l’exemple de Jésus votre frère.

En lisant la Sainte Bible, vous allez apprendre à mieux le connaître, vous allez découvrir de quel Amour Il vous aime et à votre tour vous allez aimer ce qu’Il commande dans ses lois d’Amour ; vous allez comprendre aussi comment par son Amour, avec son Amour et en son Amour, Il tient l’harmonie parfaite dans toute la création. Les lois de l’univers sont régies par son Amour ; la splendeur de sa Gloire est l’Amour, tout a été créé par Jésus-Amour avec l’Esprit d’Amour.

Quand saint Jean a compris ce mystère, il s’écria (1 Jn 4, 16) « Dieu est amour ! » Il a compris de quel Amour Dieu le Père l’a aimé. Il a aussi compris que la vie sur terre est un court passage où chaque être humain doit apprendre à aimer son Seigneur Dieu, accepter, respecter et obéir aux Commandements (Ex 20), vivre l’Évangile et devenir un jour un être d’amour, à l’image et à la ressemblance de Celui qui l’a créé. Quand l’heure sonnera de passer de ce monde dans les bras de son Père, Celui-ci verra dans son âme le visage de son Fils bien-aimé, son Jésus-Amour.

Mes enfants prenez le temps de réfléchir sur l’importance de vous approcher de Dieu le Père qui vous attend tels que vous êtes. Il est en quête de votre retour les bras grands ouverts pour vous serrer contre son coeur et vous dire « Viens, mon enfant, je t’aime ». Venez, venez, mes enfants, venez vous blottir contre son Coeur.

Merci d’accueillir mes paroles. Soyez bénis au nom du  Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

  • Marie, Reine de la paix 25 octobre 2011
  • 162 – Passez plus de temps devant la Présence réelle pour obtenir les grâces nécessaires pendant la grande tribulation.

Il va falloir que vous consacriez plus de temps à l’adoration. Signe-toi et écris, mon enfant, couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ le Seigneur. Pour recevoir la force de persévérer au cours de la grande tribulation, il faudra, mes enfants, passer plus de temps devant la Présence réelle de Jésus, le Fils du Dieu vivant. Il faut déjà vous laisser pénétrer de cette sève divine qui coule en abon dance, de ces rayons d’amour et de miséricorde qui émanent de la sainte Eucharistie, qui viennent vous réchauffer en cette nuit de ténèbres qui enveloppe cette terre.

Laissez-vous éclairer par ces rayons de lumière qui jaillissent de son Coeur transpercé. Oui, mes enfants, laissez-vous transformer peu à peu dans ces instants de grande intimité où vous laissez tout pour être en présence de votre Seigneur et votre Dieu. C’est le moment le plus important de votre vie, le seul moment où vous lui donnez toute la place, la première place : votre Dieu et vous, vous et votre Dieu, votre âme et son Créa teur, le Créateur et sa créature, Dieu Tout-Puissant qui se penche, qui vient à la rencontre de son enfant bienaimé.

C’est le moment où tout s’arrête pour laisser votre âme aller à la rencontre de son Dieu, de l’Amour, car Dieu est amour (1 Jn 4, 16).

Voyez et goûtez comme il est bon de se laisser aimer par l’Amour Trinitaire. C’est à cette adoration, à cette communion que je vous invite aujourd’hui, mes enfants. N’ayez pas peur de vous approcher dans le silence, dans une grande pauvreté de coeur, c’est-à-dire, allez à sa rencontre les mains vides de vos soucis, de vos peines, de vos tracas pour que l’amour remplisse vos mains avec toutes les grâces, les cadeaux il a préparés pour chacun de vous. Laissez-vous gâter par ce Père qui n’est qu’amour ; laissez-vous guider par l’Esprit Saint pour devenir des véritables adorateurs en esprit et en vérité, dans la vérité d’un coeur pur et sans partage.

Laissez-moi vous conduire là où un grand Amour vous attend… dans les bras de Dieu le Père, de Dieu le Fils et de Dieu l’Esprit Saint qui veut vous donner toutes les grâces nécessaires pour traverser la grande tribulation avec la paix et la confiance dans vos coeurs, la persévérance et l’espérance dans ce que vous ne voyez pas pour le moment : le triomphe de mon Coeur Immaculé et le Retour en Gloire de mon Seigneur et mon Dieu, mon Fils Jésus Christ.

Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

  • Marie, Reine de la paix 17 octobre 2011
  • 157 – La grande apostasie couvrira la terre. Le seul refuge sera le Coeur Immaculé de Marie.

Bénie sois-tu mon enfant d’être attentive à mon appel.

Signe-toi et écris couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ, le Seigneur.

Voici venir les jours où tous mes enfants seront mis à la rude épreuve de la foi, où la terre entière sera couverte du voile épais de la grande apostasie. Priez, mes enfants, pour ne pas succomber à la tentation du désespoir, de la peur, de l’inquiétude et surtout de la perte de la paix.

Restez aux aguets, soyez des sentinelles fidèles à leur poste, car la nuit avance. Venez vous réfugier dans mon Coeur Immaculé, c’est votre seul refuge, dans cette violente tempête qui est à vos portes.

Je viens vous préparer et surtout vous assurer de ma sainte présence parmi vous, malgré toute apparence trompeuse ; vous saurez dans le secret de vos coeurs que jamais mon divin Fils ne vous laissera orphelins, que jamais votre céleste Maman ne vous abandonnera, que votre Abba d’amour ne vous abandonnera pas aux mains des impies.

Vous êtes ses enfants, vous êtes ses bien-aimés, vous êtes le Corps du Christ, les pierres vivantes (1 Pi 2, 5) de la Nouvelle Jérusalem. Soyez forts, soyez très courageux, mes enfants, pour ce grand combat qui approche à grands pas, car le monde est sens dessus dessous. Continuez la prière de louange, ne sous-estimez pas la puissance de la louange, elle est libératrice, pacifie les coeurs angoissés, rallume l’étincelle de la foi, de l’espérance et fait revivre l’amour et la joie dans les coeurs qui ont perdu le goût de vivre.

Avancez au large mes amours (Lc 5, 4), voyez ce qui s’en vient : la nouvelle ère de paix, d’amour, la nouvelle société de l’Amour Trinitaire ; n’oubliez pas, mes enfants, qu’après la grande tribulation ce sera la grande jubilation ; il faut que tout cela arrive pour préparer le Retour en gloire du Fils de Dieu, le Roi des rois, mon Seigneur et mon Dieu, mon Fils Jésus.

Soyez bénis de croire à l’Évangile qui est sa Parole, d’être fidèles aux Commandements (Ex 20) que vous a donnés Dieu le Père. Recevez ma bénédiction spéciale et maternelle, au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit.

Amen, alléluia.

  • Marie, Reine de la paix 17 octobre 2011
  • 157 – La grande apostasie couvrira la terre. Le seul refuge sera le Coeur Immaculé de Marie.

Bénie sois-tu mon enfant d’être attentive à mon appel.

Signe-toi et écris couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ, le Seigneur.

Voici venir les jours où tous mes enfants seront mis à la rude épreuve de la foi, où la terre entière sera couverte du voile épais de la grande apostasie. Priez, mes enfants, pour ne pas succomber à la tentation du désespoir, de la peur, de l’inquiétude et surtout de la perte de la paix.

Restez aux aguets, soyez des sentinelles fidèles à leur poste, car la nuit avance. Venez vous réfugier dans mon Coeur Immaculé, c’est votre seul refuge, dans cette violente tempête qui est à vos portes.

Je viens vous préparer et surtout vous assurer de ma sainte présence parmi vous, malgré toute apparence trompeuse ; vous saurez dans le secret de vos coeurs que jamais mon divin Fils ne vous laissera orphelins, que jamais votre céleste Maman ne vous abandonnera, que votre Abba d’amour ne vous abandonnera pas aux mains des impies.

Vous êtes ses enfants, vous êtes ses bien-aimés, vous êtes le Corps du Christ, les pierres vivantes (1 Pi 2, 5) de la Nouvelle Jérusalem. Soyez forts, soyez très courageux, mes enfants, pour ce grand combat qui approche à grands pas, car le monde est sens dessus dessous. Continuez la prière de louange, ne sous-estimez pas la puissance de la louange, elle est libératrice, pacifie les coeurs angoissés, rallume l’étincelle de la foi, de l’espérance et fait revivre l’amour et la joie dans les coeurs qui ont perdu le goût de vivre.

Avancez au large mes amours (Lc 5, 4), voyez ce qui s’en vient : la nouvelle ère de paix, d’amour, la nouvelle société de l’Amour Trinitaire ; n’oubliez pas, mes enfants, qu’après la grande tribulation ce sera la grande jubilation ; il faut que tout cela arrive pour préparer le Retour en gloire du Fils de Dieu, le Roi des rois, mon Seigneur et mon Dieu, mon Fils Jésus.

Soyez bénis de croire à l’Évangile qui est sa Parole, d’être fidèles aux Commandements (Ex 20) que vous a donnés Dieu le Père. Recevez ma bénédiction spéciale et maternelle, au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit.

Amen, alléluia.

  • Jésus, votre Roi d’amour 26 septembre 2011
  • 146 – L’illumination des consciences sera une grâce insigne pour en ramener plusieurs à la vérité.

Que la paix soit avec vous, mes enfants. Signe-toi et écris, mon enfant, couverte de mon Précieux Sang, pour la Gloire de Dieu mon Père.

Mon Coeur est triste jusqu’à la mort ; il est à nouveau lacéré et fait l’objet d’outrages et de blasphèmes de la part de tous ces enfants qui ne veulent plus suivre les Comman de ments que Dieu, mon Père, vous a donnés et qui valent de génération en génération (Ex 20). Les enfants de ce monde ont osé ridiculiser mon Père pour avoir institué ces Commandements comme normes de conduite. Cela mes enfants, c’est un péché très grave, car « on ne se moque pas impunément de Dieu, le Créateur, le Dieu Tout-Puissant. » (Gal 6, 7)

Du Ciel, on voit cette noirceur, cette pestilence qui émane de la terre et le Ciel en frémit d’horreur. On ne veut plus rien savoir de Dieu le Père. Ses enfants sont allés jusqu’à nier son existence, ils ne le reconnaissent plus comme leur Créateur, ils inventent de fausses théories pour justifier la création.

C’est vrai que le Seigneur est lent à la colère et plein d’amour (Ps 103, 8), mais la génération actuelle a dépassé toutes les limites. Le mal est légalisé partout, le mal est devenu normal, tout est entré dans les moeurs et approuvé par le courant du modernisme.

Quand je pense à tous mes petits enfants qui en sont victimes. Oui, de pauvres petites victimes, car les adultes ont volé leur innocence : la pudeur n’existe plus, on ridiculise la pureté.

Mon Sacré-Coeur saigne à nouveau, car Je sais ce qui s’en vient : la souffrance va atteindre son paroxysme à tous les niveaux. Tout ce que vous avez vécu jusqu’à aujourd’hui n’est rien comparé à ce qui s’en vient. Et pourtant, nous  ous avons avertis tant et tant de fois et vous n’avez pas pris au sérieux nos paroles, vous n’avez pas voulu changer de conduite, et en vérité je vous le dis, mes enfants, l’heure est trop grave, l’heure est à l’adoration ; il faut jeûner et prier pour atténuer un petit peu tout ce qui est déjà déclenché.

Écoutez les appels déchirants de ma très Sainte Mère ; l’heure du grand silence approche aussi, où le Ciel va se taire, les révélations vont cesser. Prenez mes paroles au sérieux.

Mes enfants, je vous appelle à la conversion, changez votre conduite, allez au sacrement du Pardon, récitez le Rosaire, jeûnez, priez, faites pénitence pour être en état de grâce, car vous ne savez pas le jour ni l’heure où chacun de vous doit paraître devant Moi.

Je vous parle ce soir pour vous préparer spirituellement.

Préparez-vous, mes enfants, car l’heure approche, priez pour tous vos frères et vos soeurs du monde entier. N’oubliez pas que vous formez une seule famille sans distinction de race, de langue, de croyance, que le Père vous a tous créés… même si l’on en doute. Vous le savez très bien, au fond de vous mêmes ; votre âme le sait, elle se souvient de lui, son Père, son Créateur.

Mon Retour est imminent : vous allez tous entrer très bientôt dans ce mouvement de l’illumination des consciences.

Remerciez ma très Sainte Mère de vous avoir obtenu cette grâce insigne pour vous ramener à la vérité, pour que vous sachiez où vous ont conduits vos péchés. Oui, je dois revenir avant que le petit reste ne diminue encore. Appelez-Moi mes enfants d’amour, que vos cris montent jusqu’au Trône Triniaire : « Maranatha, viens Seigneur Jésus » (1 Co 16, 22), que vos coeurs ne cessent de M’appeler.

Courage, mes amours, je viens. Relevez la tête, je viens sauver mon tout petit reste. Persévérez jusqu’au bout, mes fidèles. Recevez mon baiser de paix. Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.